Il y a un an, l’attentat de Marrackech

Il y a un an, le 28 avril 2011, un attentat frappait Marrakech en son cœur, la place Jemâa El Fna, haut lieu de fréquentation touristique.

Le bilan de cet acte lâche et odieux est terrible puisque 17 personnes furent tuées – dont 8 français – et de nombreux autres furent blessées, dont certaines très grièvement.

En ce jour de commémoration, tous les membres de la FENVAC assurent les victimes de leur solidarité et de leur soutien dans les épreuves qui une année après sont encore douloureuses et difficiles.

Au terme d’une procédure judiciaire particulièrement rapide, 9 personnes ont été jugées et condamnées pour cet attentat, dont deux à la peine capitale encore en vigueur au Royaume du Maroc.

Si pour les familles de victimes, le processus judiciaire est un élément essentiel de la résilience, elles n’avaient pas demandé cette sanction ultime, ne voulant pas « qu’on ne les considère comme des martyrs ». Opposée à la peine de mort, La FENVAC ne peut que saluer la grande dignité de ces familles.

En contact avec ces familles, nous continuons à être à leur écoute et disposition, et nous continuerons aussi longtemps que nécessaire à défendre leurs intérêts, notamment dans le cadre de notre action au sein du FGTI (Fonds de garantie des victimes du terrorisme) afin de soulager un tant soit peu le poids au quotidien de ce drame.


Nous soutenir

C’est grâce à votre soutien que nous pouvons vous accompagner dans l’ensemble de vos démarches, faire évoluer la prise en charge des victimes par une mobilisation collective, et poursuivre nos actions de défense des droits des victimes de catastrophes et d’attentats.

Soutenir la FENVAC