ASSOCIATION FENVAC - 81 Avenue de Villiers - 75017 PARIS - Tél. 01 40 04 96 87 - Mail : federation@fenvac.org
Sélectionnez la langue :
Fédération nationale des Victimes d'Attentats et d'Accidents ColLectifs
Soutien et défense de victimes
par des victimes depuis 1994.

Revue de presse

Plainte/Carlos : pas de renvoi du procès

29/11/2011

JPEG - 116.2 ko

La cour d’assises spéciale de Paris qui juge Ilich Ramirez Sanchez, alias Carlos, a rejeté aujourd’hui la demande de renvoi du procès déposée par la défense qui souhaitait d’abord voir examiner la plainte déposée par l’accusé contre l’ancien juge d’instruction Jean-Louis Bruguière. La cour a considéré dans son arrêt que le dépôt de la plainte n’était pas un motif suffisant pour renvoyer le procès qui se tient depuis le 7 novembre.

Carlos, jugé pour sa responsabilité présumée dans quatre attentats commis en France en 1982 et 1983, reproche à Jean-Louis Bruguière d’avoir "suborné" son épouse allemande Magdalena Kopp, ainsi que d’avoir "soustrait des pièces de procédure pour faire obstacle à la manifestation de la vérité". Aujourd’hui à la retraite, le juge Bruguière est celui qui a enquêté sur les faits reprochés à Carlos.

Dans la plainte qu’elle a déposée hier, Me Isabelle Coutant-Peyre, une des avocates de Carlos, reproche au magistrat "des pressions et menaces à l’encontre" de Magdalena Kopp "afin de l’obliger à témoigner" durant l’instruction. Des lettres échangées par Jean-Louis Bruguière et un magistrat allemand, qui attesteraient de ces pressions, "ne figurent pas dans le dossier d’instruction en France", dit l’avocate. La plainte déposée hier vise également le procureur Detlev Mehlis pour "subornation de témoin".

Magdalena Kopp, finalement entendue durant l’instruction par les deux magistrats, a fait savoir dans un courrier adressé à la cour qu’elle refusait de témoigner au procès, compte-tenu de ses liens familiaux avec l’accusé, son époux et père de sa fille.

AFP - 29 novembre 2011