MÉMOIRE I NOUS RENDONS HOMMAGE AUX VICTIMES DU CRASH D’HÉLICOPTÈRE SURVENU À SAINT-JEAN-CAP-FERRAT

Il y a 16 ans, le 08 juin 2004, un hélicoptère de type Ecureuil AS350 se crashait au large de Saint-Jean-Cap-Ferrat.
L’appareil, affrété par Héli Air Monaco avait quitté l’aéroport de Nice à 11H52 pour se rendre à Monaco. Cinq minutes après son décollage, l’hélicoptère décrochait et percutait violemment la surface de la mer, sombrant à près de 300 mètres de fond. Outre le pilote français, deux Britanniques, un Indonésien et un Allemand perdaient la vie dans l’accident. 
Dix ans après le drame, le transporteur Héli Air Monaco et le fabricant de turbines Turbomeca ont été reconnus "coupables d’homicides involontaires par personne morale" par le tribunal correctionnel de Nice.
Pendant le procès dans lequel la FENVAC était partie civile, représentée par Maître BUSY, il leur a été reproché certaines négligences par défaut : Héli Air Monaco n’avait pas formé le pilote à un amerrissage d’urgence en autorotation et Turbomeca n’avait pas procédé à une modification-facultative-du moteur. Cette non-modification aurait pu contribuer à la survenue de l’accident.
La compagnie monégasque de transport Héli Air Monaco et le constructeur français Turbomeca ont été condamnés respectivement à payer 50.000 euros et 100.000 euros d’amende à l’Etat, à verser ensemble près de 36.000 euros de dommages et intérêts à la Fédération nationale des victimes d’attentats et d’accidents collectifs (FENVAC). Une quinzaine d’autres parties civiles ont pour leur part obtenu 19.000 euros de remboursements de frais de justice. Elles devaient toutefois aller réclamer des dommages et intérêts devant une juridiction civile conformément aux textes applicables en matière d’aviation civile.
Par ailleurs, le tribunal correctionnel de Nice s’est dit incompétent pour allouer des dommages et intérêts à la famille du pilote d’hélicoptère (la mère, la compagne et son fils), dans le cadre d’un accident du travail.
Aujourd’hui, nous rendons hommage aux victimes de ce dramatique accident et nous adressons nos pensées solidaires à leurs proches.
Nous n’oublions pas.

Nous soutenir

C’est grâce à votre soutien que nous pouvons vous accompagner dans l’ensemble de vos démarches, faire évoluer la prise en charge des victimes par une mobilisation collective, et poursuivre nos actions de défense des droits des victimes de catastrophes et d’attentats.

Soutenir la FENVAC